Jeudi, Avril 24, 2014
   
Text Size

Volume 15, Issue 4, 15 October 2009


John E. Randall and Jennifer K. Schultz: Pictichromis dinar, a new dottyback (Perciformes: Pseudochromidae) from Indonesia, pp. 169-176

Résumé

Une nouvelle espèce de Pseudochromidé, Pictichromis dinar, est décrite sur base de cinq spécimens originaires du côté ouest du Golfe de Tomini, Sulawesi, Indonésie, où elle sur­vient sur un tombant entre 15 et 25 m. In vivo, elle est pourpre clair antériurement et abruptement jaune clair postérieurement, donc remarquablement semblable à P. pac­cagnellae (distribution de Bali et Sulawesi jusqu’à Vanuatu), et à P. coralensis (du Queensland jusqu’à la Nouvelle-Calédonie). La limite entre le pourpre et le jaune est généralement plus antérieure et plus oblique pour P. dinar. La caudale chez P. paccagnellae et P. coralensis va d’une forme légèrement arrondie à légèrement concave, comparée à la forme clairement concave chez P. dinar, la concavité de la caudale étant de 9,9-11,2% de la LS. En outre, P. dinar a modalement une branchi­spine supplémentaire. Trente spécimens de Pictichromis dinar et 28 de Pictichromis paccagnellae ont été examinés avec 628 paires de base du cytochrome mitochondiral c oxydase I gène. Les espèces ne partagent pas d’haplotypes, et, à l’intérieur de l’espèce, la divergence de séquence (d = 0,003) est inférieure de l’ordre d’une magnitude à la même divergence entre les deux espèces (d = 0,06). Ceci est une suite logique de l’isolation reproductive et du niveau de spéciation de l’espèce.


Full Text | PDF (212 KB)

Pictichromis-540

 

 

Holotype of Pictichromis dinar, BPBM 40976, 42.0 mm, Indonesia, Sulawesi, Gulf of Tomini. Aquarium photo by Scott W. Michael.

 

 

 


John E. Randall: A review of the gobiid fishes of Easter Island, with description of a new species, pp. 177-190

Résumé

129 espèces de poissons seulement sont répertoriées pour l’île de Pâques, depuis les côtes jusqu’à une profondeur de 200 m. Six d’entre elles sont des Gobies: Gnatholepis pascuensis, d’abord considéré comme une nouvelle sous-espèce de G. cauerensis, et élevé ici au rang d’espèce; Kelloggella disalvoi, une nouvelle espèce des plus profondes mares de la zone littorale, d’abord identifiée comme K. oligolepis d’Hawai; l’endémique Pascua caudilinea, espèce commune depuis la zone littorale jusqu’au moins 40 m de profondeur, jamais observée lors de plongées; Priolepis psygomophilia, également cryptique, avec la même profondeur d’habitat inhabituelle pour un Gobie, décrit sur base de deux petits spécimens des îles Kermadec et considéré comme la même espèce à Rapa et à l’île de Pâques; Priolepis squamogena, ostensiblement marqué de barres brunes à bords sombres, décrit comme originaire de la Polynésie française et des Line Islands, et mentionné ici en primeur pour l’île de Pâques sur base de deux spécimens juvéniles; et Trimma unisquamis, une espèce insulaire largement distribuée, sur base de 25 spécimens collectés entre 16,5-40 m de profondeur. Une clé est fournie pour les espèces de Gobiidae de l’île de Pâques.


Full Text | PDF (368 KB)

P.-caudilinea-540

 

Pascua caudilinea, male, BPBM 6745, 27 mm, Easter Island. Photo by J. E. Randall.

 

 

Shnoudy A. Bakhoum: Biometric characteristics and some biological features of natural hybrids between Nile tilapia Oreochromis niloticus and blue tilapia Oreochromis aureus in Lake Edku, Egypt, pp. 191-204

 

Résumé

 

Oreochromis niloticus, O. aureus et des spécimens à l’apparence externe intermédiaire entre ces parents putatifs ont été collectés dans le lac Edka et examinés pour déterminer la nature hybride des spécimens intermédiaires. Les résultats de l’index d’hybridation, de l’analyse du composant principal, de l’analyse de la fonction discriminante et du test U de Mann-Whitney ont révélé la nature hybride de ces spécimens et déterminé les caractères biométriques appropriés pour distinguer plusieurs types hybrides des espèces parentales. Les spécimens hybrides ont représenté près de 28% de la capture totale dans le lac Edka. Les hybrides comptent un nombre plus élevé de mâles que de femelles. Les hybrides arrivent à maturité à une taille moindre et leur activité de reproduction est inférieure à celle des espèces parentales. Le taux de mortalité naturelle est plus élevé chez les hybrides que chez les parents.


Full Text | PDF (296 KB)

Oreochromis-540

 

 

Oreochromis niloticus. Photo by S. A. Bakhoum

 

 

José I. Castro: Observations on the reproductive cycles of some viviparous North American sharks, pp. 205-222

Résumé

Le cycle de reproduction des requins est défini par le nombre d’actes reproductifs d’une espèce et comprend deux périodes; la vitellogenèse et la gestation. Ce deux périodes peuvent être simultanées ou consécutives et la durée de chaque période est variable. Ensemble, les pério­des de vitellogenèse et de gestation déterminent la lon­gueur du cycle de reproduction. Les genres Rhizopriono­don, Mustelus et certains Sphyrna présentent des cycles annuels avec vitellogenèse et gestation simultanées et ils produisent donc une progéniture par an. Les femelles de Carcharias taurus semblent connaître un cycle de reproduction biennal avec ovulation discontinue. Les espèces d’Alo­pias ont un cycle annuel, avec vitellogenèse et gestation simultanées, et ont une ovulation continue. Squalus acanthias a un cycle biennal squaloïde, avec vitellogenèse et gestation simultanées. Le requins des genres Carcharhinus, certains Sphyrna, et Ginglynostoma ont un cycle biennal avec vitellogenèse et gestation consécutives. Galeocerdo cuvier a une période de gestation de 12 mois, dans l’Atlantique ouest, et son cycle de reproduction peut être biennal. Carcharhinus obscurus a une période de gestation de 18 mois et probablement un cycle de reproduction de trois ans. Le cycle biennal, avec toutes ses variations, se trouve chez des requins de diverses origines phylétiques, comme les requins carcharhinoïdés, squaloïdés et orectoloboïdés, en accord avec leurs processus physiologiques communs qui réclament un long laps de temps pour accumuler l’énergie nécessaire à la production de leur progéniture.


Full Text | PDF (540 KB)

Cycle-540

 

 

 

Rhizoprionodon terraenovae, gravid female carrying term young and ripe oocytes. Photo by J. I. Castro

 

 

 

Friedhelm Krupp, Uwe Zajonz, Maroof A. Khalaf: A new species of the deepwater cardinalfish genus Epigonus (Perciformes: Epigonidae) from the Gulf of Aqaba, Red Sea, pp. 223-227

Résumé

Une nouvelle espèce d’Epigonidé, Epigonus marisrubri, est décrite sur base de deux spécimens (134 mm et 136 mm de LS), collectés dans une zone récifale, à une profondeur de 52 m, à l’extrémité du golfe d’Aqaba, Mer Rouge, Jordanie. La nouvelle espèce se distingue de ses congénères par la combinaison des caractères suivants: rayons de la dorsale VII + I,10; rayons de l’anale II,9; écailles canaliculées de la ligne latérale 48 ou 49; branchiospines 29 ou 30; caecums pyloriques 10; deux ptérygiophores entre les épines neurales 9 et 10; pectorales longues, atteignant la naissance de la seconde dorsale; langue porvue d’une rangée de dents sur le glossohyal; opercule avec une épine courte à peine ossifiée et 1-2 petites épines; otolithe (sagitta) ovale, allongé, à bords lisses; sulcus et cristae peu développés. Il s’agit de la première mention de la famille des Epigonidae pour la Mer Rouge.

Full Text | PDF (128 KB)

Epigonus-540

 

 

Ethanol-preserved holotype of Epigonus marisrubri n. sp., SMF 24661. Photo by S. Tränkner


Move
-

List of articles

Top Headline

VOLUME 20, ISSUE 1 - 15 January 2014 Ephemeral Sexual Dichromatism in Quinca...

Read More...

Managing Editor

Heiko Bleher
Via G. Falcone 11,
27010 Miradolo Terme (PV), Italy
Tel. & Fax: +39-0382-754129
E-mail: heiko@aquapress-bleher.com
www.aqua-aquapress.com

New Scientific Editor

Flávio C. T. Lima
Museu de Zoologia da Universidade
Estadual de Campinas “Adão José Cardoso”
Rua Albert Einstein s/n, Caixa Postal 6109,
13083-863 Campinas, São Paulo, Brazil
Tel. +55 019-3521-6385

aqua International Journal

aqua is a fully peer-reviewed
scientific Journal published
every January, April, July and October
by Aquapress Publishers
Via G. Falcone 11
I-27010 Miradolo Terme (Pavia) ITALY
© aqua, International Journal of Ichthyology
ISSN 0945-9871

Social Bookmark

FacebookTwitterDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksLinkedin

Aqua Shop

Product categories

Who's Online

Nous avons 116 invités en ligne

Users by Countries

Dimension: Country
Metric: Visits

loader

Claim policy

Orders are regarded as firm and are not refundable. Taking out an annual subscription commits you for a minimum of one year.

Subscription will be renewed automatically. If you have received a renewal invoice and do not wish to continue with the subscription, please submit the cancellation in writing within one month to:

e-mail: aqua@aquapress-bleher.it

Fax: 0039 0382754129

Reviews - Top

1. best site, best contents

Scope

aqua is an international journal which publishes original scientific articles in the fields of systematics, taxonomy, bio-geography, ethology, ecology, and general biology of fishes since 1994. Papers on freshwater, brackish, and marine fishes will be considered. aqua is fully refereed and aims at publishing manuscripts within 2-4 months of acceptance. In view of the importance of colour patterns in species identification and animal ethology, authors are encouraged to submit colour illustrations in addition to descriptions of coloration. It is our aim to provide the international scientific community with an efficiently published journal meeting high scientific and technical standards.

Call for Papers

The editors welcome the submission of original manuscripts which should be sent in digital format to the scientific editor. 
Full length research papers and short notes will be considered for publication. There are no page charges and colour illustrations will be published free of charge. Authors will receive one free copy of the issue in which their paper is published and an e-print in PDF format.

Member Login